entrepriseseo.fr

Comment calculer les charges d'une sasu?

Les charges se calculent en fonction de ses différentes répartitions. Notamment à travers les charges sur les cotisations et prestations retraites, sur la rémunération du dirigeant, les charges fiscales etc.

Les charges sur les cotisations et prestations de retraite d’une SASU

Comparée aux autres, dans cette forme de société juridique tout le monde cotise. Les dirigeants cotisent au même titre les salariés, et en ce qui concerne les cotisations de retraite les montants sont plus élevés ici que dans une SARL.

La protection sociale du dirigeant ou président est aussi mieux prise en compte. Mais la gestion administrative de la paie du dirigeant de SASU est loin d’être moins aisée. Il faut à cet effet faire une fiche de paie, produire les déclarations mensuelles ou trimestrielles de cotisations sociales etc.

Les charges sociales sur la rémunération du dirigeant

En ce qui concerne les charges sociales qui apparaissent dans sasu charges, le montant varie d’une forme à une autre. Le président est affilié au régime général de la sécurité sociale dès l’instant où il perçoit une rémunération, qu’il soit associé ou non. Pour l’entrepreneur qui crée seul son entreprise. Il s’agit de l’unique statut juridique qui permet une affiliation au régime général.

Il existe donc une différence majeure au niveau du régime de sécurité sociale entre un président associé unique d’une SASU (qui est dirigeant assimilé salarié) et un gérant associé unique d’EURL ou un entrepreneur individuel. Ces derniers étant affiliés au régime social des travailleurs indépendants.

Le président SASU bénéficie d’une protection sociale identique à celle des salariés affiliés au régime général de la sécurité sociale. Il profite aussi à revenu équivalent d’une meilleure assurance vieillesse que les travailleurs indépendants.

Les charges fiscales

Les charges fiscales apparaissent aussi dans ces charges. Avec cette forme juridique, l’entrepreneur n’est pas personnellement imposé sur les bénéfices faits par la société. De ce fait, aucune charge fiscale n’est à supporter par la personne du dirigeant de la société. Pour ce faire, lors de la création le dirigeant doit faire le choix de l’imposition des bénéfices à l’impôt sur les sociétés.